04/01/2018

NOISELESS - Interview Janvier 2018 (Alt rock, grunge)

  ALT ROCK / GRUNGE 


 
Noiseless c'est un groupe du Nord pas de calais dont j'entends pas mal parler en ce moment... Comme ils passaient jouer à la Taverne les Grès à Douai, j'y suis allé pour voir ce que ça donnait en vrai... Et leur musique entre rock alternatif et grunge est très cool! A conseiller aux fans du style et des années 90. Voici une interview pour en apprendre plus sur le groupe.


1. Salut, quoi de neuf chez Noiseless?

Salut ! Nous avons sorti un nouvel album en novembre « Beautiful Ghost » enregistré au Pure Hour Studio par Fabrice Pureur, un clip aussi, réalisé par Jessica Roger, grace aux contributeurs sur Ulule on a pu finir de produire l'album et faire le clip, on les en remercie encore. Et depuis septembre, nous avons donné toute une série de concerts dans la région pour la promotion de ce dernier. Une belle date est prévue le 24 janvier au Bistrot de St-So pour une Release Party, un festival à St-Nicolas début avril et des prochaines dates devraient s’ajouter rapidement.


2. D'où vient le nom Noiseless? Aviez-vous prévu de jouer en acoustique à la base?

 Le silence a une part importante dans la musique , il nourrit le bruit et disons que ce paradoxe nous colle plutôt bien. Jouer en acoustique n’était pas dans nos projets et j’avoue qu’encore aujourd’hui j’aime trop ce qu’apporte les bruits électrifiés pour y songer .


3. Comme influences, tu dirais que vous êtes plus proches du grunge ou du rock indépendant années 90 ?

Les 2 mouvements font partie de notre culture musicale, oui le grunge des 90’s bien sûr, Nirvana, Soundgargen, mais aussi Smashing Pumpkins, Les Pixies, Radiohead, Nada Surf… Les années 2000 ont contribué aussi à nous façonner avec des groupes comme Muse ( à leurs débuts ), les Strokes, etc. On espère faire ressortir ce doux parfum des nineties lors de nos concerts, c’est vraiment notre ADN...


4. Le groupe n'est plus tout jeune, vous avez un paquet d'années au compteur... Comment tu vois l'évolution de votre musique à travers les années ? Au début vous étiez plus proches de quels styles ?

Le groupe existe depuis le début des années 2000, c'est un groupe de frangins à la base, on a eu quelques changements de batteurs, Xavier et Twan des amis proches, puis depuis quelques années on a trouvé notre troisieme frére, Nico ,avec qui on a beaucoup de plaisir à faire du son. On est restés un trio, c'est ce qu'on aime, du début on a gardé l'énergie grunge punk du live en y ajoutant un feeling powerpop. On a le sentiment de rester sur nos positions musicalement parlant, on enclenche la disto et on brode autour une mélodie pop et puissante, on adore les émotions primitives qu’apporte la musique dites pop.


5. ‎Vous venez de sortir un premier album. Tu peux d'écrire un peu son contenu? Les gens qui vous ont vu en live peuvent s'attendre à un contenu musical assez proche, ou il y a de nettes différences? (Certains groupes de métal moderne ne sonnent pas trop de la même façon dans un café humide, ou sur album, quand la production moderne n'est plus là huhu)

Oui, « Beautiful Ghost », notre 1er véritable album sorti en novembre comme je le disais plus haut. On avait déjà sorti des EPs auparavant mais là, c’est le 1er album. 11 titres enregistrés chez Pure Hour Studio avec Fabrice Pureur aux manettes. Il a été super, il est de notre génération, et a des influences communes, il a cerné tout de suite où il fallait aller. On le remercie pour le travail qu'il a fait sur ce disque, c'est du trés pro, on en est trés fiers, il a su capter l'essence live d'un power trio tel que le nôtre, sans fioritures. Bref, la musique de l’album est la musique que tu entends en live.
Pour la pochette, c'est Alexandre Lard, excellent photographe, qui fait un travail formidable, allez consulter sa page : https://www.facebook.com/alexandrelardphotographie/

Au niveau du contenu, on avait un peu peur d’avoir des titres un peu trop différents entre eux, mais finalement ils se mélangent plutôt bien et sont cohérents. En fait, on parlait d’influences un peu plus haut et sans le vouloir on les retrouve un peu toutes: De Nirvana à Radiohead en passant par les Pixies. On va retrouver des morceaux bien grungy comme "A life that not yours", ou "Destiny". Un petit côté L7 dans "Slacker". Et des morceaux carrément plus Pop comme "A Day To fall" ou "Pointless Love" qui a fait l’objet d’un clip réalisé par Accalmia ( https://youtu.be/9SlWGGcIhdE ). On lui a laissé carte blanche et elle a fait un travail remarquable !


6. Cet album est sorti en autoproduction. Vous l'avez fait presser à combien d'exemplaires ? Vous passez par un distributeur officiel ou les ventes main à la main suffiront pour distribuer ?

Nous l’avons fait presser à 200ex et nous les vendons main à la main. Question de moyens avant tout alors on se débrouille. On essaie de faire vivre au maximum notre actu via les réseaux sociaux et de les vendre par ce biais là en plus des concerts, mais tout ça c’est un métier et ce n’est pas forcément évident.


7. Vous venez de la scène arrageoise. Comment se porte-elle? Il y a des groupes intéressants ou des lieux     sympas pour jouer en live ?

Je ne sais pas si on peut dire que l’on fait partie de la scène arrageoise. Notre batteur habite sur Arras et nous en banlieue lilloise, bref nous venons de la scène arrageo-lilloise! Mais nous pouvons en parler car nous y avons beaucoup joué! Des groupes intéressants oui, beaucoup, nous connaissons les survivants des années 2000, les années fast, et quelques nouveaux. On peut citer les copains: Mr X, Hell Yet Specials, The Three skulls, Hamilton, Dead Rats, Goodgrief, Stylzero et d’autres, c’est peut-être une erreur de commencer à les citer, on va oublier des copains… On a beaucoup de groupe amis sur Lille aussi comme Poncharello, Paranoid ;-)

Par contre des lieux pour jouer, nous sommes bien loin du milieu des années 2000 où de nombreux bars nous accueillaient, une asso (Art’Rock) faisait bien bouger tout ça aussi avec des concerts de qualité programmés toute l’année. Du coup la scène arrageoise paraissait bien plus consistante qu’aujourd’hui car largement exposée. Un nouveau lieu dédié au rock et au live vient d’ouvrir en plein centre ville, La Forge, entre les 2 places, enfin! La Baraque à son ouvrira ses portes aussi l’année prochaine, ce sera des locaux de répétitions mis à dispositions pour la scène locale, ça fera peut-être aussi bouger les choses, on l’espère !


8. Si je te dis fanzine papier, tu penses à quoi?

A la suite pour Morethansound.

(Mts: Ca m'a traversé l'esprit, mais ça ferait pas mal de taff en plus niveau mise en page, distribution, et les frais de port...)


9. Quels styles de musique écoutez-vous? Ça tourne beaucoup autour du rock, ou on peut trouver des choses assez éloignées, comme du hip hop, de l'électro tordue ou de la musique expérimentale?

On reste plutot dans le rock et ses variantes, on est très amateurs des Beatles tous les trois aussi.


10. Les membres du groupe jouent ou ont-ils joué dans d'autres formations à côté de noiseless?

Nous avons en parallèle un groupe de reprises : « Black Lager », nous jouons à 3 dedans et nous avons en plus un guitariste soliste, Hedi de son prénom. Le groupe est un peu en stand by pour le moment avec l’actualité de Noiseless et un petit bébé pour Hedi. On espère reprendre les répétitions début 2018.


11. ‎Quels sont les futurs projets du groupe? Je te laisse conclure.

Nous sommes encore dans l’euphorie de la sortie de l’album actuellement, alors les futurs projets sont simples : Continuer de faire découvrir notre musique via les bars, la scène et les festivals. Et bien sur, tout ça nous donne déjà des idées pour un prochain album… Quelques nouveaux morceaux commencent à pointer le bout de leur nez…

https://www.facebook.com/pg/noiselessrock

 


25/12/2017

DEKONSTRUKTOR - Eating the universe. Album cassette. 2014.

J'ai un peu arrêté d'écouter de l'industriel par ce que ça peut taper sur le système,
mais de temps en temps un album te tombes dessus et tu es obligé d'écouter, c'est presque magnétique :)
Alors bon ici il n'est pas vraiment question d'industriel, ni de métal industriel, le style est beaucoup plus lent, assez groovy, moins mécanique, et sans machines... Ce groupe Russe est clairement plus proche du Doom et du Sludge, voir du stoner, avec les basses qui vrombissent et réchauffent, ça groove dans les cavernes! Mais il y a quand même un bon côté industriel pour certains riffs plus dissonants et entêtants (Voir parfois mécaniques) et un état d'esprit un peu torturé/ désabusé (On retrouve le chant remplis d'écho de GODFLESH qui sonne déconnecté), le tout avec une ambiance chaude qui peut devenir plus brulante quand la tension monte.
Après j'ai cru lire que le groupe avait des racines psychédéliques, leur côté space un peu torturé vient peut-être de là... Mais l'ambiance va quand même plus loin que le psyché: C'est parfois répétitif, au point de devenir entêtant, un peu comme si un vinyle de KYUSS se mettait à sauter de façon répétitive sur le même riff, et que ça finissait par te faire halluciner sur des usines de produits chimiques qui commenceraient à partir en couille, que des substances douteuses s'écoulaient sur le sol et qu'une jolie fumée brunâtre s'échappait des murs fissurés (Bon j'abuse un peu sur l'image, mais le côté KYUSS est pas forcément mal placé, d'abord pour le côté stoner, ensuite pour la production très naturelle).
Donc on trouve ici pas mal de lenteurs proche du doom, mais aussi du groove lent, et du groove tout court; En plus de KYUSS cité précédemment, je pense également aux anciens CATHEDRAL (En un peu moins rock'n roll, sans tomber dans le monolithique des débuts) ou au groupe suisse SLUDGE qui démontait bien dans le style doom/ sludge avec son de guitares énorme.
Alors ce disque de DEKONSTRUKTOR ça reste un enregistrement assez underground, avec la production assez DIY, mais il y a des idées, de l'énergie et une ambiance bien cools. Ca risquerait de plaire à ceux qui aiment quand c'est épais, un peu torturé, et qui ne s'arrêtent pas à la production d'un disque... (Après tout, les meilleurs albums des années 80 et 90 ne bénéficient pas forcément d'une bonne production, mais on y revient souvent!)
https://dekonstruktor.bandcamp.com

20/12/2017

PONCHARELLO - Interview décembre 2017 (Stoner/ Rock/ Metal)


SUPERSONIC ROCK'N ROLL

 


 Les lillois de PONCHARELLO nous ont réchauffés avec leur rock'n roll supersonique durant leur passage au Red studio en septembre. C'est l'occasion d'en apprendre plus sur le groupe. Les fans de rock energique et de stoner qui toucherait au métal, jettez une oreille dessus :)

+ + + + + + + + + +


1. Salut, quelles sont les dernières news du groupe?

C'est plutôt calme en ce moment, quand on a un peu moins de concerts on en profite pour bosser des petits détails dans nos morceaux ou y apporter des changements. Les prochains concerts sont en février, à la Malle Poste à Warneton avec Starglider le 2 février, et au Do It Yourself à Lille le 16 février avec No Additionnal Kocaina.

2. Je ne parle pas espagnol, donc votre nom de groupe évoque pour moi des boissons alcoolisées comme la tequila... J'ai bon? D’où vient ce nom de groupe?

La série "C.H.I.P.S. " ! Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une série qui a été diffusé entre la fin des années 70 et le début des années 80, à propos de deux policiers motards à Los Angeles. C'est le nom du flic mexicain joué par Eric Estrada. Il n'y a aucun sens caché là-dedans, on trouvait juste que ça sonnait bien !

3. Tu dirais que vous jouez plutôt une musique énervée, énergique, entrainante, cool ‎ou relaxante?

Énergique et entrainante, ça c'est indéniable ! Cool et relaxante, pas vraiment ! Pas forcément énervée, on n'est pas en colère, on a envie de créer une ambiance positive !

 

4. Vous avez un slogan pour vous motiver avant de monter sur scène? Un truc qui revient à chaque fois... ("Allez les gars" c'est peut-être un peu classique?).

Absolument pas ! On n'a pas de rituel avant de jouer. On passe un moment ensemble à s'échauffer sur les instruments et boire quelques bières juste avant de monter sur scène, et on y va de façon assez cool, on a vraiment une bonne confiance en nous en tant que groupe et entre nous individuellement. Nous sommes des potes très proches et de longue date, ça aide. On monte sur scène, on prend nos instruments, et BOUM ! Des les premières notes on court dans tous les sens !

5. ‎Quels groupes ou albums ont le plus marqué la musique de poncharello? Ça gravité surtout autour du rock/ stoner, ou on peut trouver des choses plus surprenantes comme le jazz ou le métal extrême? 

On a des goût assez larges, même si ça reste dans le cadre du rock ; classic rock, punk, métal, stoner, garage, psyché, rockab, surf, grunge, indé … au niveau des influences principales du groupe, ça reste des classiques : AC/DC, Led Zep, Black Sabbath, Kyuss, Stooges, Who, les premiers QOTSA, Pixies, Damned, Clash, Smashing Pumpkins, Soundgarden, Alice in Chains, Supersuckers, Dwarves, Jon Spencer… mais on écoute aussi bien Tom Waits que Slayer !

6. Vous avez une certaine expérience de la scène, ça se sent à votre aisance en live, Tu conseillerais quoi aux groupes plus jeunes afin de rendre leurs concerts plus vivants? 

Évidemment de monter sur scène le plus souvent possible pour se faire la main ! Mais aussi d'essayer de jouer dans un groupe avec des gens qui s'entendent bien et se font confiance. Chez Poncharello, on est très potes et je crois que ça se voit sur scène !


7. ‎Je crois que vous êtes autoproduits, c'est par choix ou par nécessité? Les ventes de disques se portent pas trop mal? Ça part plus en Vpc ou durant les concerts? 

On est effectivement autoproduits, faute d'autre choix. Pour les deux premiers disques du groupe, on a démarché des labels et distributeurs, mais on nous proposait toujours des deals où les mecs se mouillaient pas, ils voulaient bien être une "vitrine", mais c'était à nous de tout financer et de faire la promo. Du coup on les a laissé tomber et on a tout fait nous mêmes ! Pour un groupe comme nous, le disque est plutôt un objet de promo, on vend surtout aux concerts. De nos jours, l'important c'est d'être sur Spotify, Deezer, Youtube pour écouté … personnellement je suis toujours un grand fan de disques, j'ai horreur du streaming, des playlists, j'aime poser un CD ou vinyle sur ma chaine et écouter un album du premier au dernier morceau !

8. Les musiciens de Poncharello jouent-ils dans d'autres groupes à cote? 

Pas en ce moment, mais on tous joué dans d'autres groupes avant, ou même fait des featuring, ou filé des coups de main aux groupes des potes de temps à autre. Au fur et mesure des années, on tisse des liens d'amitié avec les groupes avec lesquels on partage l'affiche et des bières, notamment dans la région ; Noiseless, Paranoid, Black River Sons, Zoe, Château Brutal, Glowsun, Radical Suckers et d'autres groupes qui n'existent plus comme Tyson Boogie, The Real Nelly Olsen, El Gato, Projet Biere Bitch, Costa Gravos...

9. ‎L'influence stoner est bien présente dans votre musique... Pas mal de groupes et projets différents sont nés des cendres de Kyuss, c'est un peu le groupe de stoner originel si on pense pas à certains trucs de Black sabbath... Parmis tous les groupes dans lesquels les ex musiciens de Kyuss ont joué tu préfères lesquels?

Et bien pour l'anecdote, j'ai découvert Kyuss à la sortie de leur deuxième album, 'Blues for the red sun', qui reste encore aujourd'hui mon disque préféré de tous les temps (bon, ok, je ne suis pas tout jeune !). J'étais déjà fan de Black Sabbath et ce disque m'a scotché sur place ! Il y avait vraiment tout ce que j'aimais dans la musique ; attitude punk, son ultra-lourd et puissant, un côté planant aussi. J'ai eu la chance de les voir en concert 2 fois en 1995, et c'était démentiel sur scène ! J'ai suivi tous les groupes qui avaient un lien de parenté avec Kyuss par la suite (Slo Burn, Unida, Hermano, Fu Manchu, Brant Bjork, Mondo Generator, Earthlings, Che, etc), il y avait de quoi faire ! Dans les projets qui sont issus de cette famille, mes préférés sont les Desert Sessions pour le côté expérimental et Masters of Reality, le groupe de leur producteur Chris Goss.


10. Le stoner c'est assez large en fait, entre stoner rock et stoner métal, on va de choses assez calmes à des trucs plus chargés. Qu'est ce qui te plaît le plus dans cet univers musical, le côté pépère, enfumé, chaud, désertique...?

Parmi les groupes dits "stoner" je préfère les trucs plus un peu plus énergiques, comme Fu Manchu ou Clutch. Et en même temps je suis toujours scotché quand je vais voir jouer Glowsun, qui sont plutôt dans un trip planant, mais dont la musique et les concerts sont d'une puissance redoutable !

11. Vous procédez comment pour la composition? C'est juste de l'impro en répète, ou peut être que vous enregistrez des répétitions pour les réécouter par la suite? Ou alors chacun compose un peu chez lui? 

C'est généralement quelqu'un qui arrive avec une base de chanson déjà bien avancée, et ensuite on se met à quatre pour la faire grandir, modifier la structure, ajouter ou retirer des ingrédients. Le résultat final est issu d'un boulot collectif.

  
12. ‎Quel est l'état de santé de la scène lilloise? Parfois je vois des gens se plaindre qu'il y a moins de concerts qu'avant, mais parfois je vois aussi une quantité de concerts assez importante en rock au sens large... 

Je crois que ça dépend des styles et des réseaux. Les scènes garage, punk et noise se portent plutôt bien, il y a un bon réseaux et des gens très actifs. Pour le métal, ça a l'air difficile. Dans tout les cas ce n'est pas évident de trouver sa place, les lieux de concert sont bookés des mois à l'avance, il y a des soucis avec les limitations sonores aussi. D'un côté il y a des endroits géniaux et très actifs qui ont fermé (Le Detour, Le Monks, El Diablo), mais d'autres ont ouvert (Le Bobble café, le Do It Yourself, la Malle Poste, le Dancing, Red Studio à Douai), St So fait beaucoup jouer des groupes du coin, et puis il y a toujours les indécrottables, comme l'Imposture, le CCL, le Biplan, la Malterie, le Musical.

13. Vous écoutez quoi de beau en ce moment? Quels disques sont revenus régulièrement les derniers mois?

Je dois avouer qu'actuellement il n'y a pas grand chose en nouveautés qui attire mon attention. En ce moment j'écoute principalement des compils de vieux rock'n'roll et rockabilly des années 50 et 60, mais aussi de garage rock des années 60, genre 'Back from the grave' ou 'Songs the cramps taught us'. Il y a tellement de disques et groupes obscurs à découvrir dans ces genres, et surtout c'est d'une énergie et sauvagerie terribles ! Les mecs essayaient de copier les Beatles ou les Stones, et jouaient de façon tellement primitive qu'ils faisaient du punk avant l'heure !

14. Poncharello a des projets ou futurs trucs cool à annoncer?

Yes ! Je te donne une exclusivité : on a un projet d'EP en vinyle qu'on espère sortir en 2018 !

https://www.facebook.com/poncharellorock
https://poncharello.bandcamp.com


 

VODUN - Live Bourlon 2017/ Download (Stoner, Afro)



I uploaded the concert of VODUN Live at Rock in Bourlon Festival.
Stoner/ Afro, quite experimental rock stuffs.
Recorded with ZOOM H1. Rar folder with Flac files.

Download: Mega.nz

09/12/2017

MR.X - Live La belle anglaise 2017



Photos du concert de MR.X en juin 2017













NOISELESS - Live Taverne les Grès 2017



Photos du concert de NOISELESS en septembre 2017










GOOMH - Live Red studio 2017



Photos du concert de GOOMH en novembre 2017